Le Diagnostic : Jusqu’ici tout va bien…

Ce dimanche, les équipes du Doc ont connu fortunes diverses lors de leur rencontre. Les RF2 ont fait preuve d’abnégation pour l’emporter 42-51 après prolongations à Toulon, alors que les U20 ont été trop court physiquement pour leur premier match sur le terrain de Rognac (défaite 77-63). Doc Cha, coach qui ne comprend plus rien aux règles du basket, nous livre son diagnostic.

RF2 : L’attaque c’est mieux, mais la défense c’est bien aussi !

Appliquées dans l’exécution des systèmes et solides défensivement, nos seniors filles ont réussi à prendre une légère avance à la mi-temps (18-22) grâce au 11 points de Fania dans cette période (17 points au total) et buzzer de Stéphanie (5 points).

La maladie du 3e quart temps a fait son retour pour notre équipe avec un 11-4 encaissé qui a permis à nos adversaires de prendre une avance de 3 points avant d’entamer le 4e quart temps (29-26).

Dans le 4e quart temps, nos filles se sont montrées plus agressives en attaque en exploitant leur avantage physique pour provoquer de nombreuses fautes. Et le travail défensif de Jennifer (17 points) sur la meneuse adverse lui a permis de se créer des occasions de contre-attaque.

A égalité (38-38) dans les 12 dernières secondes avec la possession pour Toulon, la consigne était simple : Défendre sans faute. Nos filles ont réussi à provoquer une perte de balle à 4 secondes de la fin. Système mis en place, exécuté, tir raté, prolongations.

Dans la prolongation, les filles sont encore montées d’un ton défensivement avec seulement un tir à 3 points encaissé, et le tir à 3 points de Mélanie à 40 secondes de la fin est venu sceller le sort du match. Victoire 42-51.

C’est une très bonne victoire qui nous permet de ne pas prendre trop de retard au classement. On savait qu’avec l’absence d’entrainement, il nous fallait oublier les matchs à haut rythme qui se jouent à plus de 60 points et opter pour des matchs plus lent et plus défensif.

U20 : Une première ratée !

Après avoir encaissé un 11-2 dans les 5 premières minutes, nos joueurs ont bien réagi en revenant à un point à la fin du premier quart-temps (18-17). Dans le 2e quart temps, on a été dépassé par l’intensité imposée par les adversaires, et on n’a pas pu se créer autant d’opportunités de tirs qu’il aurait fallu pour rester au contact. 46-26 à la mi-temps.

On parvient à revenir à 10 points au milieu du 3e quart temps, mais le manque d’entrainements et de vécu collectif nous a clairement fait défaut pour trouver les ressources nécessaires pour espérer un résultat. Défaite 77-63.

Ce premier match de la saison a permis de répondre à plusieurs interrogations. Sur le niveau du championnat, sur le niveau de l’équipe, sur la forme des joueurs et le chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre notre plein potentiel. Mais encore faudrait-il pouvoir s’entrainer. Jusqu’ici tout va bien…

En vrac et en punchlines

  • J’ai pris beaucoup de plaisir à coacher ces matchs, mais il ne faut pas qu’on oublie les conditions actuelles. Les instances doivent prendre les décisions pour rétablir l’équité dans les championnats et surtout protéger la santé des joueurs et joueuses. Faire des matchs à enjeux sans avoir la possibilité de s’entrainer pourrait avoir des graves conséquences sur les joueurs, sans négliger les impacts que pourraient avoir des potentiels montées, descentes ou titres pour des clubs de nos niveaux. Mais jusqu’ici tout va bien…
  • Apparemment les règles du basket changent que tu sois aux Pennes Mirabeau, à La Seyne sur Mer, à Toulon ou à Rognac. Je n’y comprends plus rien.
  • Et bien sur à la fin, c’est toujours le coach qui est puni… (Je parle pas de moi hein ! A Toulon ça s’est bien passé)
  • Ayez un assistant coach comme Abdou Mtogo
  • Ayez un capitaine comme Hachim
  • #LibérezNosGymnases
  • La Paix et l’Amour avant tout
  • Jusqu’ici tout va bien…