Le Recap du Covid19 EP04 Partie 1 – Mood : Le jour où tout a basculé !

En ce jour particulier, pour le 4e épisode des Recap du Covid19 nous revenons sur ce 15 décembre 2019… Le jour où Mood est devenu la légende que l’on connait grâce à son buzzer beater ! Nous avons récolté plusieurs témoignages de personnes présentes de jour là. Voici leurs histoires !

Sakina : « Il a eu l’autorisation de se garer à la place présidentielle »

Je me souviens que je faisais l’e-marque ce jour là, et c’était un des pires matchs, on s’endormait et les points étaient tellement rares, que je me suis permise de me lever car il n’y avait aucun point à marquer.
Nous étions tous choqués du score de poussins qui était affiché, on pensait que c’était un bug mais non c’était la réalité… Les secondes étaient très longues.
La fin du match arrivait enfin Dieu merci ! Nous sommes à -1, j’étais prête à clôturer la feuille de marque sauf que Mood a décidé que ça n’allait pas se passer comme ça.
Il a pris les choses en main, appel de balle à 2 secondes de la fin, il tire le temps s’arrête et le panier rentre. Mood a changé la begude.
Explosion de joie des spectateurs sauf Lui , tête baissé, il est seul à ne pas être content de l’issue du match. Après ce match il a même eu l’autorisation de se garer à « la place présidentielle ».
#MerciMood

Sakina

Le match le plus nul, mais le buzzer le plus beau de l’histoire de la begude !

Abdou Mtogo

Abdou Coach : « Quand il fait cette tête, il vaut mieux lui donner le ballon »

C’était juste incroyable ! Je m’en souviens encore comme si c’était hier, c’était le match aller contre l’équipe d’Allauch au gymnase de la rose Begude.
Mood avait une tête énervée. Mais en fait, quand on le connait bien, c’est la tête qu’il fait quand il est super concentré. Quand il fait cette tête, il vaut mieux ne pas lui parler et lui donner le ballon, on sait que quelques choses de surprenant (air ball en faisant un tir en course) ou magique (un tir que personnes n’attendez) se passera. Pour lui, perdre contre l’équipe d’Allauch était tout simplement impensable.
C’était un match de niveau U13 département de division 4, avec tous les déchets techniques possibles et inimaginables, une catastrophe. Le match n’était pas beau à voir mais on rigolait bien sur le banc, sauf deux personnes. La première personne est Mounir (on a l’habitude), la seconde était Mood.
Nous sommes dans les dernières secondes du match, nous sommes mené d’un point (35-36). Carter réussi a nous faire passé devant, nous récupérons le ballon et dû à un gros manque de lucidité nous le perdons de suite après alors qu’il fallait clairement le garder dans les bras. Allauch marque, temps mort (37-38). À ce moment là, j’ai hésité à laisser Mood. Je lui demande donc s’il va bien, il me répond « ça va je gère ! ».
Nous avons la possession et nous perdons d’un point. La consigne est très simple, il faut aller chercher le tir en course.
La défense adverse était prête et concentrée, le ballon arrive dans les main de Mood, il reste 3 secondes, pas le temps de chercher le tir en course, il tir dans la zone à 2 points, le chrono est arrêté, le ballon vole et rentre dans les paniers (39-38). Explosion de joie de tous les supporters, des joueurs sur le terrain et le banc sauf d’une seule personne, Mood. Il se retourne vers le panneau score avec la tête baissée comme si le match n’était pas gagné.
À la fin du match, Mood, nous dit qu’il est dégoûté du score final, alors que tout le monde scande son nom car il a mis un buzzer. Mood est incroyable.
À noter que le dernier quart-temps fut le plus prolifique grâce notamment à l’impulsion de Mood.
1er quart-temps : 6-5
2ème quart-temps : 7-10
3ème quart-temps : 3-12
4ème quart-temps : 23-11
Il finit ce match avec 5 points en ayant mis 2 paniers très importants dans le dernier quart-temps.
Il met le premier panier de ce quart-temps, c’est celui qui a relancé l’équipe dans le bon rail alors que nous étions 16-27, il nous sort un 3 points qui nous fait revenir à 19-27.
Et il met, le fameux buzzer dont tout le monde parle encore.
Mood est un héros, Mood nous a tous changé.
Merci Mood 

Abdou Coach