Le Diagnostic : La fin d’un road trip interminable !

Alors que la planète entière profitait du dernier weekend de vacances, notre équipe première féminine enchainait ce dimanche son 5e match à l’extérieur depuis le début de la saison. Une victoire importante sur le terrain de Rousset (34-54) avant de retrouver le Gymnase de la Bégude qu’elles n’ont plus foulé depuis le 2 février 2020. Doc Cha, coach en paix intermittente, nous livre son diagnostic.

Un bilan positif

Avec 5 matchs à l’extérieur pour démarrer la saison le calendrier nous a pas été du tout favorable, mais on a malgré ça à s’en sortir avec un bilan positif de 3 victoires et 2 défaites.

On a été sur courant alternatif depuis le début de saison en alternant les matchs moyens et les matchs catastrophiques. Mais sur ce match on a retrouvé une envie chez les filles qu’on a pas eu sur les premières rencontres.

Doc Cha, « coach de la défense » askip

On démarre le match plutôt sérieusement défensivement en finissant le quart temps sur un score de 0-8 en notre faveur avec certes un brin de réussite. Une performance défensive qu’elles avaient déjà réalisée deux ans plus tôt quasi jour pour jour face à cette même équipe de Rousset. La deuxième mi-temps a été plutôt bien contrôlé également pour arriver à la mi-temps avec une avance de 14 points.

Une petite déconcentration en fin de 3e quart temps a permis aux joueuses adverses de revenir à 10 points avec une dynamique positive. Les filles sont parvenues à se reconcentrer dans le 4e quart temps pour creuser l’écart et remporter le match 34-54.

J’avais à cœur de gagner ce match et la mission a été accomplie. Maintenant on va enfin retrouver la bégude, en espérant que Macron n’annonce pas des dingueries ce mardi soir. C’est un gros poisson qui nous attend puisque qu’on recevra le leader invaincu du championnat. J’ose espérer que les filles feront tout pour protéger notre terrain, elles qui, entre confinements, mesures restrictives gouvernementales et calendriers foireux, n’y ont plus joué depuis le 2 février 2020. Pour ma part, je n’y ai plus coaché depuis le 5 mai 2019.

En vrac et en punchline